Eglise protestante du Nazaréen de Fontenay sous Bois

46 rue Louis Auroux, 94120 Fontenay-sous-Bois

Accueil > Ressources > La pensée du jour > Halloween

Halloween

vendredi 1er novembre 2019

J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie. Deutéronome 30 : 19

Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur et la coupe des démons ; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur et à la table des démons.
1 Corinthiens 10 : 21

Pourquoi les chrétiens disent-ils « non » à Halloween ? Parce qu’ils sont chrétiens, justement ! Halloween est une fête païenne ancienne, où les druides (prêtres d’idoles) allaient de maison en maison pour récolter de l’argent pour le dieu Samain. Quand une maison refusait de donner, les prêtres maudissaient et jetaient des sorts sur ses habitants. Beaucoup de parents ne voient dans Halloween qu’une fête innocente avec ses déguisements et amusements. Mais qu’y a-t-il derrière ces choses « anodines », derrière le cortège de sorcières, de fantômes, de squelettes, de vampires, de démons ? Sans forcément rattacher Halloween à des pratiques occultes, beaucoup d’éducateurs, sociologues et psychologues en dénoncent le caractère malsain. D’autres disent : « Quelle différence entre Noël et Halloween ? Il ne faut pas être intolérant et borné, c’est le même commerce... » Après la fête des mères, celle des pères, on a inventé la fête des grands-mères. Et maintenant, on encourage Halloween. Mais à la différence de moments qui exaltent la tendresse, les liens de la famille, ou qui rappellent la douce nuit où l’enfant Jésus est venu au monde, Halloween est symbole de malédiction, de violence et de mort. Quitte à passer pour des réactionnaires, comment pourrions-nous ne pas nous élever vigoureusement contre ce qui dépasse le cadre d’une simple fête ? Qu’avons-nous donc à transmettre à nos enfants, sinon un message de paix, d’amour, de vie : la bonne nouvelle de Dieu pour le salut des hommes ?