Eglise protestante du Nazaréen de Fontenay sous Bois

46 rue Louis Auroux, 94120 Fontenay-sous-Bois

Accueil > Ressources > La pensée du jour > Le vieux meuble

Le vieux meuble

lundi 11 février 2019

Depuis la plante du pied jusqu’à la tête, il n’y a rien en lui qui soit sain.
Ésaïe 1 : 6

Ainsi dit l’Éternel : C’est moi, c’est moi qui efface tes transgressions à cause de moi-même.
Ésaïe 43 : 16, 25

Dans le coin d’une pièce, se trouvait un vieux meuble noirci. Nous avons décidé de le restaurer. Un premier nettoyage nous fait découvrir de nouvelles taches. Un deuxième nettoyage en fait apparaître d’autres encore ! Impossible de garder l’enduit d’origine : nous devons tout décaper. Alors seulement, nous pouvons appliquer une nouvelle teinte. Comme des taches accumulées les unes par-dessus les autres, nous avons commis des fautes envers Dieu, jour après jour. Et Dieu nous voit ainsi entièrement sales. Comment enlever toute cette souillure ? Le vernis de l’éducation, de la culture, des connaissances n’efface pas ces taches aux yeux de Dieu. Mais Dieu a donné la solution. Celui qui se reconnaît pécheur devant lui peut être nettoyé et entièrement transformé grâce à l’œuvre de Jésus à la croix, car « le sang de Jésus Christ... nous purifie de tout péché » (1 Jean 1 : 7). Tous nos péchés sont alors effacés. C’est là « le lavage de la régénération » (Tite 3 : 5). « C’est une nouvelle création : les choses vieilles sont passées... toutes choses sont faites nouvelles » (2 Corinthiens 5 : 17). Est-ce que nous péchons encore ? Oui, si nous laissons agir la vieille nature qui est encore en nous. Mais avec l’aide du Seigneur nous pourrons vivre « en nouveauté de vie » (Romains 6 : 4), en aimant Dieu et en le servant. Nous serons alors de vrais témoins de sa grâce, reflétant sa lumière autour de nous.