46 rue Louis Auroux, 94120 Fontenay-sous-Bois
Vous êtes ici : Accueil » Ressources » La pensée du jour » Tenir ferme face à l’immoralité

Tenir ferme face à l’immoralité

D 6 juillet 2020     H 09:21     A     C 0 messages


La volonté de Dieu, c’est votre sainteté : abstenez-vous de la fornication... Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais nous a appelés dans la sainteté.
1 Thessaloniciens 4 : 3, 7

Comment un jeune homme rendra-t-il pure sa voie ? Ce sera en y prenant garde selon ta parole.
Psaume 119 : 9

A une époque toujours plus marquée par l’immoralité, où les croyants risquent de perdre leurs repères, il est important que les principes divins soient rappelés clairement.

La Bible est très explicite : « Fuyez la fornication » (l’inconduite sexuelle) (1 Corinthiens 6 : 18). « Que ni la fornication, ni aucune forme d’impureté, ne soient même nommées parmi vous, comme il convient à des saints » (des gens qui appartiennent à Dieu) (Éphésiens 5 : 3). Le laisser-aller dans le domaine sexuel, c’est une désobéissance caractérisée aux commandements de Dieu.

L’immoralité entraîne beaucoup de désordres et de souffrances. Ceux qui commettent de telles choses recevront la juste sentence de Dieu (Romains 1 : 32).

Dieu veut le bonheur de l’homme. Il a prévu un ordre dans sa création, dès le début : il a institué le mariage. « L’homme... s’attachera à sa femme, et ils seront une seule chair » (Genèse 2 : 24) : Adam et Eve, un homme et une femme, un couple, façonnés par la main de Dieu, différents et complémentaires.

Certaines personnes, adonnées à leurs passions, ne veulent pas tenir compte du cadre que Dieu a fixé. En se croyant libres, elles sont esclaves de l’immoralité, car on est esclave de celui par qui on est vaincu.

En s’affranchissant des règles morales divines, comment l’homme pourrait-il être heureux et connaître la vraie liberté ?