46 rue Louis Auroux, 94120 Fontenay-sous-Bois
Vous êtes ici : Accueil » Ressources » La pensée du jour » Un danger : l’endurcissement du cœur

Un danger : l’endurcissement du cœur

D 27 juin 2020     H 10:32     A     C 0 messages


Le Seigneur lui répondit : Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu te tourmentes de beaucoup de choses. Luc 10 : 41

Nous vous exhortons, frères, à faire en cela de plus en plus de progrès : appliquez-vous à vivre paisiblement, à faire vos propres affaires et à travailler de vos mains. 1 Thessaloniciens 4 : 10, 11

« J’ai peur qu’au milieu de vos occupations sans nombre, vous ne finissiez par vous endurcir, au point de ne même plus ressentir la douleur de ne plus goûter l’amour de Dieu. Soyez prudents, et sachez vous soustraire pour un temps à vos multiples occupations si vous ne voulez pas qu’elles vous absorbent tout entier, et vous mènent peu à peu là où vous ne voulez pas aller. – Où cela ? me direz-vous peut-être. – A l’endurcissement du cœur, vous répondrai-je. Cet endurcissement est un abîme où l’on est déjà englouti dès que l’on n’en a plus peur. C’est un cœur fermé à la crainte de Dieu et à la compassion envers les hommes. Se consumer dans son activité n’est propre qu’à tourmenter l’esprit, épuiser le cœur et faire perdre la conscience de la grâce de Dieu. »(Bernard de Clairvaux)

Ce texte qui date de plus de huit siècles garde une étonnante actualité. Certes, le besoin de réaliser un projet ne répond pas forcément à un désir caché de renommée ou de pouvoir. Ceux qui sont attentifs aux besoins des autres ressentent comme un appel à agir pour soulager le mieux qu’ils peuvent la détresse qui les environne. Mais ces situations pressantes demandent aussi une grande dépendance de Dieu pour examiner avec soin ce à quoi l’on s’engage. Nous qui sommes chrétiens, apprenons à soumettre au Seigneur par la prière nos projets, chaque jour. Que nos actes soient le fruit de notre intimité et de notre communion avec le Seigneur, et ne les remplacent pas.